Fonds régional Breizh Up : première participation dans Visiofair et labellisation d'Arkéa capital - BREIZH UP

Fonds régional Breizh Up : première participation dans Visiofair et labellisation d’Arkéa capital

Sous la présidence de Loïg Chesnais-Girard, s’est réuni ce jour à la Région, le conseil de la stratégie de Breizh Up. Après un semestre de structuration de l’outil, un premier bilan confirme aujourd’hui la dynamique dans laquelle s’inscrit le nouveau fonds régional de co-investissement : signature d’un nouveau partenariat institutionnel avec Arkéa Capital, première prise de participation dans la start up Visiofair (solutions e.commerce) et ouverture du bureau rennais d’iSource, société en charge de la gestion de Breizh Up.

Lancé en novembre 2015 par la Région Bretagne (actionnaire à 100%), Breizh Up, doté de 10 M€ -dont 8 M€ de fonds européens-, est un outil financier visant à accompagner, d’ici à 2020, une quarantaine de jeunes entreprises innovantes, avec des levées de fonds comprises entre 200 000 € et 750 000 €. Complémentaire du fonds Go Capital Amorçage, il doit être en capacité de soutenir l’innovation sous toutes ses formes.
« Breizh Up permettra de financer des projets qui ne trouvaient pas, ou difficilement, de solutions et d’y investir des moyens conséquents dès le début, du fait du partage des risques avec les partenaires co-investisseurs », a souligné Loïg Chesnais-Girard, 1er Vice-président du Conseil régional. « L’objectif est de ne pas passer à côté des entrepreneurs qui feront la Bretagne de demain. »

Après avoir installé ses instances de gouvernance autour de son Président, l’industriel Daniel Gallou1, la SAS Breizh Up a labellisé ses premiers partenaires, les quatre réseaux bretons de business angels, Armor Angels, Finistère Angels, Bretagne Sud Angels et Logoden. Et c’est avec eux que le fonds vient de réaliser sa première prise de participation au sein de Visiofair. >

Première prise de participation au sein de Visiofair (Watcheezy)

Le tour de table réalisé avec les 4 réseaux de business angels bretons et Nestadio permet d’apporter 1 M€ à Visiofair, société pure player du digital. Créée par Erwan Minier en 2011 à Plérin, l’entreprise (10 personnes) développe actuellement des solutions SaaS de click-to-chat prédictif pour le e-commerce. Avec sa pépite Watcheezy, la start up vise la France et l’international. >

Nouveau partenariat institutionnel avec Arkéa capital Arkéa Capital, filiale du groupe Crédit mutuel

Arkéa dirigée par Marc Brière, Président du directoire, rejoint donc les partenaires de Breizh Up. La signature de la convention de partenariat porte sur ses fonds West Web Valley (numérique) et We positive Invest. Ce dernier et tout nouveau véhicule d’innovation sociétale, doté de 20 M€, est destiné à soutenir les entrepreneurs innovants de la transition énergétique, de l’économie circulaire et de l’entrepreneuriat collaboratif. >

Un bureau à Rennes pour la société de gestion iSource

La Région a confié à iSource la gestion de Breizh Up. Soucieuse de renforcer sa présence au coeur de l’écosystème breton, la société s’installe à Rennes avec, à sa tête, Stéphane Lefèvre-Sauli, investisseur expérimenté qui va rayonner sur tout le territoire. Elle a déjà reçu plus de 100 dossiers.

  • Le Conseil de la stratégie de Breizh Up, chargé de veiller au respect des orientations globales du fonds, se réunira deux fois par an.
    Il se compose de trois élus de la Région Bretagne -Loïg Chesnais-Girard, qui le préside, Pierre Karleskind et Dominique Ramard- et de quatre personnalités qualifiées : Catherine Failliet (Lacroix Sofrel), Dominique Sennedot (Pôle Mer Bretagne), Guy Canu (Bretagne Développement Innovation) et Éric Versey (Bpifrance Bretagne).
  • Un Comité d’investissement examine par ailleurs les dossiers présentés par la société de gestion de Breizh Up, iSource, préalablement à toute prise de participation. Il réunit des entrepreneurs expérimentés dans divers domaines d’excellence bretons ainsi qu’un représentant des services du Conseil régional.
    Clémentine Gallet (Coriolis), Gall Le Garrec (Envivio), Patrick Loirat (IADF), Christian Queffelec (Astellia) et Jean-Pierre Rivery (Polaris) constituent le premier noyau de représentants de l’écosystème breton au sein de ce comité.
Nous contacter

Une question ? Laissez-nous un message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Microbs